Wednesday, 24 September 2014

Les critères d'inscription à l'HDR en Physique à l'université Paris-Sud

Bien que le dossier d'inscription à l'HDR soit décrit en détail sur la page de l'université, rien n'indique selon quels critères un candidat sera autorisé à s'inscrire ou non. Le dossier comprend naturellement une liste de publications et des indications sur les étudiants déjà suivis, mais combien faut-il de publications? et quelle expérience d'encadrement est nécéssaire? J'ai reçu récemment quelques explications à ce sujet de Réza Ansari, le correspondant HDR pour la physique théorique entre autres.
Ces explications sont soumises aux réserves que les règles dépendent de la discipline, et peuvent évoluer.

Publish or perish

On attend qu'un candidat à l'HDR ait publié un nombre conséquent d'articles, mais ce critère est flexible et dépend de la sous-discipline concernée. Un nombre de publications un peu faible peut être justifié par des considérations comme
  • la taille des articles en question,
  • la volonté de n'écrire que des articles substantiels et aboutis,
  • un faible nombre de coauteurs,
  • du temps passé à écrire des articles de revue, pas nécéssairement publiés dans des journaux.
En particulier il convient d'indiquer dans le dossier non seulement les articles publiés dans des revues à comité de lecture, auxquels est consacrée une rubrique du CV détaillé, mais aussi d'éventuels travaux disponibles seulement sur Arxiv.

Supervise or perish

Les rubriques du CV détaillé portant sur l'expérience d'encadrement doivent être interprétées de façon large: il ne faut pas se limiter aux étudiants que l'on a supervisés de façon officielle, mais mentionner tous ceux avec qui on a collaboré. La difficulté est d'indiquer de quel pourcentage de l'encadrement de l'étudiant on est responsable. Il faudra peut-être un jour que les différents chercheurs qui interagissent avec un étudiant se partagent ledit étudiant dans l'intérêt de leurs carrières respectives, et négocient entre eux des pourcentages d'encadrement. Un peu comme les chercheurs partagent parfois leur temps de travail entre différents contrats de recherche.

Le critère crucial est l'encadrement d'étudiants en thèse -- les étudiants en Master et les postdocs semblent moins importants. Autrement dit, pour être habilité à diriger des recherches, il faut déjà avoir dirigé des recherches. Or, pour être officiellement directeur de thèse sans avoir l'HDR, il faut demander une dérogation -- la dérogation devient donc ici la règle.

Formalité administrative ou diplôme substantiel?

Ceux qui considéreraient l'HDR comme une simple formalité administrative et voudraient la passer à l'université Paris-Sud risquent d'être déçus: la procédure est prise très au sérieux, et l'autorisation d'inscription n'est pas accordée automatiquement. L'université Paris-Sud semble donc plus exigeante que d'autres en la matière, malgré les incitations administratives existantes qui poussent les universités et instituts de recherche à maximiser le nombre de chercheurs ayant l'HDR. Reste à savoir à quoi sert une telle exigence, et plus généralement à quoi sert l'HDR.